Être rappelé
Prendre rendez-vous

Virus : les contre-mesures pour les entreprises

Virus : les contre-mesures pour les entreprises

Qu'est-ce qu'un virus informatique ?

En informatique, un virus est un type de logiciel malveillant conçu spécifiquement pour s'infiltrer et se multiplier à l'intérieur d'autres programmes, systèmes ou réseaux sans l'autorisation de l'utilisateur.

Les virus sont un type de malware se propageant en s'attachant à des programmes légitimes ou en se camouflant à l'intérieur de fichiers apparemment inoffensifs. L'activation d'un virus survient lorsque l'utilisateur exécute le programme ou ouvre le fichier infecté.

Le terme de virus informatique semble disparaitre depuis 2004

On note que le terme de virus informatique semble être remplacé depuis 2004 par ses terminologies plus spécifiques techniquement.

Une fois actif, le virus peut provoquer divers dommages : il peut corrompre ou supprimer des fichiers, voler des données sensibles, ou encore prendre un contrôle partiel ou total de l'ordinateur infecté. Les méthodes de propagation des virus incluent souvent l'utilisation de supports amovibles, de réseaux ou d'e-mails contenant des pièces jointes malveillantes, exploitant la curiosité ou le manque de vigilance des utilisateurs.

Le terme Malware regroupe d’autres logiciel malveillants.

Voici des exemples de malwares qui ne sont pas des virus : le cheval de Troie, qui ne se reproduit pas seul mais se déguise en logiciel légitime pour inciter les utilisateurs à l'installer, créant ainsi une porte dérobée pour des actions malveillantes.

Les vers, quant à eux, sont des malwares autonomes qui se répliquent pour infecter d'autres ordinateurs via des réseaux, sans nécessiter de logiciel hôte.

Les logiciels espions collectent des données sur l'utilisateur à son insu, souvent utilisées pour la publicité ou la surveillance, sans se répliquer ou causer de dommages directs aux fichiers. Le ransomware bloque l’accès aux fichiers ou systèmes et exige une rançon pour leur libération, sans se reproduire seul.

Quels sont les risques face à la menace de virus pour une entreprise ?

Les risques associés aux virus informatiques pour une entreprise sont variés et peuvent avoir des conséquences graves.

  • Un virus peut causer une perte significative de données en endommageant ou en supprimant des fichiers importants, ce qui peut paralyser les opérations quotidiennes.
  • Certains virus sont conçus pour voler des informations sensibles, telles que des données financières ou des secrets commerciaux, mettant en péril la sécurité et la compétitivité de l'entreprise.
  • Un virus informatique peut également diminuer la performance des systèmes informatiques, ralentissant ainsi le travail et augmentant le temps nécessaire pour accomplir des tâches.
  • La détection et la réparation des dommages causés par un virus peuvent entraîner des coûts élevés, non seulement en termes de réparation technique mais aussi à travers la perte de productivité pendant la durée de la récupération.
  • Un virus informatique peut nuire à la réputation de l'entreprise, affectant la confiance des clients et des partenaires si ceux-ci se sentent menacés par des failles de sécurité.

Est-ce que la menace est réelle ?

Oui, la menace des virus informatiques pour les entreprises est très réelle et bien documentée.

En 2024, bien que les virus informatiques demeurent une menace sérieuse pour les entreprises, le phishing est souvent préféré par les cybercriminels en raison de son efficacité et de sa facilité de mise en œuvre.

Néanmoins, la menace des virus n'est pas à prendre à la légère. Les études montrent que les attaques par virus et autres formes de malwares constituent une préoccupation majeure pour les organisations de toutes tailles à travers le monde.

Exemple :

Selon le rapport annuel sur la sécurité d'Internet de Symantec (2019), les entreprises ont vu une augmentation significative des attaques par email malveillant, y compris celles véhiculant des virus, avec une entreprise sur dix ayant été ciblée par au moins un email malveillant.

Le rapport " Data Breach Investigations" de Verizon (2020) indique que les malwares figuraient parmi les principales méthodes d'attaque dans les incidents de sécurité, impliqués dans environ 28% des violations de sécurité ayant conduit à des pertes de données confirmées.

Ces études illustrent non seulement la fréquence des attaques par virus mais aussi leur impact potentiellement dévastateur sur les opérations commerciales, la sécurité des données et la réputation des entreprises.

Les risques d'une attaque par virus soulignent l'importance pour les entreprises de mettre en place des mesures de sécurité robustes et de maintenir une vigilance constante contre les menaces virales.

Comment une entreprise se protège aujourd'hui contre les virus ?

Les antivirus classiques sont souvent considérés comme obsolètes aujourd'hui car ils dépendent principalement de la détection des signatures de virus connus

Cette méthode est moins efficace face aux menaces modernes qui évoluent rapidement et peuvent échapper à la détection grâce à des techniques avancées comme le polymorphisme ou les attaques zero-day.

Les entreprises se tournent désormais vers des solutions complètes comme les Plateformes de Protection des Endpoints (EPP) et de Détection et Réponse aux Endpoints (EDR). L'EPP offre une protection proactive en intégrant des technologies comme le sandboxing, le contrôle des applications et la prévention contre les exploits, bloquant ainsi les menaces avant qu'elles n'atteignent le réseau. 

L'EDR, quant à lui, va plus loin en fournissant des outils d'analyse et de réponse après l'infection, permettant de détecter les comportements suspects, de réaliser des investigations approfondies et de répondre rapidement aux incidents.

Ensemble, EPP et EDR fournissent une défense en profondeur, adaptée aux menaces complexes et évolutives d'aujourd'hui. Selon le cabinet Gartner, les leaders du marché du marché sont actuellement SentinelOne, Crowdstrike, Microsoft et TrendMicro.

Cependant les clients de ses solutions plébiscitent SentinelOne et Crowdstrike pour leur efficacité.

SentinelOne se démarque ensuite de Crowdstrike pour sa simplicité de déploiement et sa souplesse d’utilisation, ce qui rend ce produit spécialement adapté pour les entreprises de petite taille et de taille intermédiaire.

Chez Cyber By Scutum, nous avons fait le choix de SentinelOne !

Sécurité PME